Développement de l’entreprise à l’international : comment financer son projet ?

Votre entreprise a atteint un certain niveau de développement sur le territoire et pour vous, l’heure est maintenant à l’expansion au niveau international. Ce développement hors des frontières françaises a généralement un coût significatif et nombre d’entreprises sont en quête de financements pour concrétiser leur projet.

Quelles sont les pistes à explorer pour obtenir des financements ? Focus sur les principales aides au développement à l’international à connaître.

Le crédit documentaire

Le crédit documentaire, aussi appelé Lettre de Crédit, est une opération de financement par laquelle une banque s’engage à régler à un tiers exportateur un certain montant, pour le compte d’un donneur d’ordre (l’entreprise). Ce versement est effectué contre remise de documents dont la nature a été définie au préalable et qui justifient de la valeur et de l’expédition des marchandises ou des prestations de services. Certificats d’origine, factures, justificatifs de transports, etc. : ces documents peuvent être de natures diverses.

L’opération est effectuée dans un délai défini en amont.

L’assurance prospection

Une assurance prospection permet d’améliorer sa trésorerie en peu de temps et de faciliter le développement de l’entreprise à l’international. Elle prend en effet en charge une partie des frais de prospection engagés par une entreprise.

En pratique, l’entreprise reçoit une avance de l’ordre de 50 % du budget garanti à la signature du contrat. Par la suite, l’avance sera soit :

  • Remboursée progressivement, en fonction du chiffre d’affaires réalisé ;
  • Prise en charge par l’État en cas d’échec.

À l’exception de celles s’inscrivant dans le secteur du négoce international, toutes les entreprises dont le chiffre d’affaires est inférieur à 500 M€ et possédant un bilan d’au moins 12 mois peuvent recourir à l’assurance prospection.

Le crédit acheteur

Le crédit acheteur présente également un certain intérêt pour les entreprises souhaitant financer leur développement à l’international.

Il s’agit d’un crédit accordé par une banque française à un acheteur étranger pour le financement d’un contrat d’export. Il permet à l’entreprise qui exporte d’être réglée au comptant et à l’acheteur la possibilité d’étaler son paiement.

Ce type de crédit doit obligatoirement être assuré afin que la banque soit couverte si l’acheteur rencontre des difficultés à honorer ses paiements ou devient insolvable.

Le prêt croissance international

Ce prêt pouvant se chiffrer entre 30 000 et 5 000 000 d’euros constitue une autre alternative à considérer pour le développement de votre entreprise à l’international. Il a l’avantage d’offrir un taux fixe et est remboursable à partir de la 3e année, sous un délai de 7 ans.

Octroyé par BPI France, il s’adresse aux PME constituées en société et aux entreprises indépendantes de taille intermédiaire. Les entreprises souhaitant obtenir ce prêt doivent impérativement présenter une excellente santé financière.

Les subventions régionales

Certaines régions encouragent leurs entreprises à rayonner hors des frontières du territoire et financent une partie de leur développement à l’international au moyen de subventions. Préparation de la stratégie d’exportation, prospection, accompagnement au niveau des ressources humaines et notamment pour le recrutement de profils adaptés à la nouvelle stratégie, etc. : ces aides, selon leurs spécificités, peuvent être employées de différentes manières.

 

> Retour aux articles Conseils

retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer