Internationalisation d’une entreprise : quelles sont les erreurs à éviter quand on se lance à l’étranger ?

Vous souhaitez développer votre activité et vous envisagez une internationalisation de votre entreprise. Avant de se lancer, il convient de bien définir sa stratégie et de prendre connaissance de certains pièges ou erreurs courantes susceptibles de favoriser un échec.

Zoom sur les choses à éviter pour optimiser les chances de réussite de son projet à l’étranger.

Se développer à l’international trop tôt

L’une des erreurs les plus courantes concernant l’internationalisation des entreprises concerne le moment choisi pour le lancement à l’international. Ce dernier est parfois prématuré.

Avant de songer à l’internationalisation, il est important de bien établir son entreprise dans son pays d’origine et d’avoir une activité stable.

Ne pas se renseigner sur la concurrence

Une étude approfondie des concurrents présents dans le pays où l’on souhaite s’implanter est indispensable, comme cela a été le cas lors de la création de l’entreprise dans le pays d’origine.

Il est important de savoir si le produit ou service apporté a effectivement sa place dans le paysage économique du pays visé et si d’autres entreprises sont déjà établies avec une offre similaire.

Ne pas avoir une trésorerie suffisante

Que cela soit pour augmenter la production, investir dans des locaux, rémunérer les collaborateurs qui évolueront sur place, la souscription d’assurances pour protéger l’activité, etc. : s’implanter à l’étranger nécessite des fonds. L’investissement financier à fournir doit être évalué précisément et des mesures doivent être prises en conséquence. Levée de fonds, emprunt, recours à des aides dédiées, développement de la trésorerie de l’entreprise pour un lancement autonome et sans aide, recherche de partenaires dans le pays visé : plusieurs alternatives s’offrent aux entreprises pour financer leur expansion. Il s’agit de trouver le montage financier le plus adapté.

 

On notera également que penser à la trésorerie est d’autant plus important que les retours sur investissements des projets d’internationalisation ne sont souvent pas immédiats. La patience doit être de mise, même lorsque le projet est bien ficelé.

Ne pas prévoir de présence locale

Il arrive que des entreprises souhaitent développer leur activité à l’international sans s’implanter localement dans le ou les pays visés, parfois pour des raisons d’économies. Selon l’activité de l’entreprise, ce choix peut constituer une erreur. Une implantation locale physique, même à échelle réduite, constitue une excellente opportunité pour l’entreprise de construire un réseau de partenaires locaux et d’accroître sa visibilité.

Proposer un produit inadapté

Pour éviter l’échec lors de l’internationalisation, les entreprises doivent s’efforcer de proposer des produits parfaitement adaptés aux spécificités du marché visé. Goûts des clients locaux, réglementation, différences culturelles, format, packaging, prix, nom : chaque aspect doit être personnalisé et adapté selon la ou les cibles.

Concernant le nom du ou des produits, on retiendra qu’il doit être particulièrement réfléchi dans la mesure où il définit l’identité du produit. Il faudra notamment s’assurer qu’il n’a aucune connotation négative dans la langue du ou des pays visés.

Les entreprises qui exportent : quelques chiffres utiles

Les entreprises françaises sont relativement tournées vers le monde :

  • Les entreprises des secteurs marchands non agricoles ont déclaré un chiffre d’affaires total à l’exportation de 645 milliards d’euros en 2015 ;
  • Les petites et moyennes entreprises réalisent 17 % de ce chiffre d’affaires contre 36 % pour les entreprises de taille intermédiaires et 47 % pour les grandes entreprises ;
  • Environ 6 % des microentreprises exportent ;
  • Chaque année 40 000 à 50 000 entreprises, majoritairement des microentreprises exportent pour la première fois.

Source : Insee

 

Bon à savoir

Il est possible de se faire aider et accompagner dans le projet d’internationalisation de son entreprise. N’hésitez pas à faire appel aux services de spécialistes.

 

> Retour aux articles Conseils

retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer