Comment bien gérer l’endettement de son entreprise ?

L’endettement fait partie des leviers classiques de développement pour une entreprise. Mais, mal maîtrisé, il peut aussi rapidement devenir un danger et mettre en péril la société. Aussi, il convient de contrôler habilement les différentes dettes pour en tirer le meilleur. Pour vous aider dans cette démarche, voici trois conseils qui vous permettront de bien gérer l’endettement de votre entreprise.

Qu’est-ce que l’endettement d’une entreprise ?

Avant de comprendre comment bien gérer l’endettement de son entreprise, il convient de savoir précisément de quoi il est question. L’endettement définit une accumulation de dettes. Autrement dit, les sommes dues par une personne – physique ou morale – à un créancier. Pour une entreprise, l’endettement est généralement lié à des investissements qui nécessitent des créances à plus ou moins long terme. Cependant, ce terme ne définit pas uniquement les emprunts réalisés auprès d’établissements bancaires.

L’endettement d’une entreprise peut être de différentes natures, parmi lesquelles :

  • les dettes d’exploitation à court terme : notamment les crédits fournisseurs ;
  • les dettes à court terme hors exploitation : impôt sur les sociétés, cotisations dues à l’URSSAF, avances et acomptes sur commandes, etc. ;
  • les dettes bancaires de court terme ;
  • les dettes de moyen et long terme : emprunts supérieurs à un an, obligations, etc.

 

Si le terme est généralement perçu de manière péjorative, l’endettement fait partie intégrante de la vie d’une vie entreprise. Il est souvent nécessaire pour le bon développement d’une société puisqu’il permet le financement, l’investissement, ou encore la recherche. Ce que l’entreprise doit viser, c’est un taux de rendement des investissements qui soit supérieur au coût des emprunts.

Le réel danger pour l’entreprise vient de l’excès d’endettement, plus communément appelé le surendettement. La frontière peut parfois être fine entre une situation d’endettement tolérable et une situation de surendettement. Il convient donc de maîtriser ce taux pour la bonne santé de votre entreprise.

Déterminer un prévisionnel financier

C’est la première question à vous poser pour bien gérer l’endettement de votre entreprise. Toutes les sociétés étant différentes, il n’existe pas de modèle unique. Analysez la situation actuelle et projetez-vous : quels sont vos projets et vos perspectives ? Recourir à un prêt est-il réellement pertinent ou pouvez-vous financer vos investissements ?

Pour vous aider à répondre à ces questions et à y voir plus clair, tournez-vous vers votre expert-comptable. Il dressera un prévisionnel financier de l’entreprise. En se basant sur la situation actuelle et en se projetant à partir d’hypothèses crédibles et réalisables, il sera en mesure de déterminer un niveau d’endettement supportable pour votre entreprise. Un moyen fiable de connaître les limites de votre société et de prendre des décisions en fonction de ces limites.

 

Contacter plusieurs banques

Autre moyen de bien gérer l’endettement de son entreprise : trouver la banque qui vous offrira les conditions d’emprunt les plus intéressantes. Pour ce faire, il est conseillé de déposer des demandes auprès de plusieurs établissements bancaires. Les banques se baseront notamment sur le prévisionnel financier préalablement établi avant de fixer le montant de l’emprunt.

D’une manière globale, les différents taux d’intérêt proposés resteront assez proches, mais vous pouvez négocier la périodicité du remboursement ou une éventuelle clause de remboursement anticipé. Cela reste une bonne manière de vous offrir une certaine marge dans votre gestion de l’endettement.

Pour bénéficier des meilleures conditions d’emprunt, il est souvent plus simple de vous tourner vers un établissement bancaire dans lequel vous êtes ou avez été client. Une relation de confiance reste un excellent moyen d’obtenir un prêt plus facilement.

Concernant la durée des emprunts, elles sont généralement similaires partout : quinze ans pour les investissements immobiliers et entre cinq et sept ans pour l’achat de matériel.

Bien gérer l’endettement de son entreprise implique également de limiter les risques pour son patrimoine personnel. En effet, au moment de contracter un prêt, les banques vous demanderont certaines garanties, pouvant aller d’une « simple » caution jusqu’à une hypothèque. Il convient donc de jauger les risques potentiels que peut engendrer l’emprunt.

Si un établissement bancaire vous demande une caution personnelle, il convient de limiter autant que possible votre engagement dans le temps, ou de vous tourner vers un tiers pour endosser la responsabilité de garant.

Si, malheureusement, votre entreprise ne suit pas le prévisionnel financier, n’hésitez pas à renégocier rapidement votre prêt, bien en amont. Cette anticipation vous évitera de vous retrouver dans une situation inconfortable.

Enfin, moyennant un coût supplémentaire, il est possible de souscrire une assurance qui protègera la banque d’un éventuel problème de remboursement, par exemple en cas de maladie ou d’incapacité.

 

 

> Retour aux articles Conseils

retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer