Dirigeants : 5 conseils pour transformer la crise du Covid-19 en opportunité pour votre entreprise

La crise sanitaire et la période de confinement ont bousculé l’organisation des entreprises. Un contexte inédit, certes difficile, mais également vecteur de belles opportunités pour les dirigeants. Comment tirer profit de la crise du Covid-19 pour réinventer les modèles d’organisation du travail et faire évoluer sa société ? Cinq conseils pour les dirigeants d’aujourd’hui et de demain.

1. S’ouvrir aux nouveaux outils de communication

Le travail à distance imposé durant le confinement a fait naître de nouvelles pratiques, notamment au niveau de la communication et des outils utilisés (Skype, Dropbox, Google Drive, Slack, etc.). La crise sanitaire a donc obligé les entreprises à faire preuve d’innovation, et ce, en un temps record. Tout l’enjeu a été de « faire plus avec moins ».

Les résultats sont globalement encourageants pour la plupart des entreprises, qui ont même parfois trouvé des méthodes permettant de mieux fonctionner. Il convient donc de garder ces nouveaux outils digitaux désormais intégrés à l’organisation du travail et de les exploiter pleinement pour sortir des sentiers battus. Grâce à ces nouvelles pratiques, les recrutements peuvent, eux aussi, évoluer et s’ouvrir davantage aux personnes en situation de handicap ou aux profils atypiques, par exemple.

 

2. Maintenir la qualité du lien relationnel

La mise en place du télétravail dans l’urgence a engendré son lot de difficultés, mais pas uniquement. Les liens relationnels qui ont émergé durant cette crise du Covid-19 ont généralement été très positifs, obligeant d’abord les dirigeants à faire confiance à leurs équipes. Dans le meilleur des cas, un cercle vertueux a ainsi pu se mettre en place : le dirigeant donne sa confiance, les collaborateurs s’engagent et s’investissent, le dirigeant mesure et valorise cet investissement spontané et collectif, les collaborateurs gagnent en autonomie, etc.

Les rapports entre les dirigeants et leurs équipes ont changé, laissant davantage de place à l’humain, à la bienveillance et à la confiance mutuelle. Le contexte post-Covid-19 est donc l’opportunité de poursuivre dans cet état d’esprit, et pourquoi pas de revoir le partage des responsabilités dans le futur.

 

3. Faire preuve de résilience

Selon Kévien Sneader et Shubham Singhal, deux associés du cabinet de conseil en stratégie McKinsey et cités dans Les Échos, la résilience est « la clé de la survie et de la prospérité à long terme » pour les entreprises. La crise sanitaire est l’occasion de s’améliorer sur ce point et de développer sa capacité à rebondir après un choc, primordiale pour faire face aux transformations de demain.

Bernard Marie Chiquet, fondateur de l’institut iGi et spécialiste du management, affirme d’ailleurs qu’il ne s’agit pas simplement de mettre en place une organisation de secours pour survivre face à la crise du Covid-19, mais avant tout de rompre définitivement avec le modèle conventionnel. La crise sanitaire est l’opportunité pour les entreprises de franchir un cap, de passer à un niveau supérieur en matière d’organisation du travail.

 

4.Intégrer la transformation digitale

Le commerce électronique et la télémédecine se sont développés à grande vitesse lors de la crise du coronavirus. De même, l’automatisation est au cœur de toutes les discussions en entreprise : l’intelligence artificielle va en effet absorber de nombreuses tâches à l’avenir, jusqu’alors réalisées par les humains. La crise sanitaire accélère cette transformation digitale : l’occasion pour les dirigeants de mettre en place des processus d’accompagnement (formations, mobilités internes, etc.) pour mieux vivre et anticiper ces changements, et de battre le fer tant qu’il est encore chaud.

 

5. Développer son engagement sociétal

De nombreuses actions volontaires de la part des entreprises ont émergé depuis le début de la crise du Covid-19 : équiper les médecins, trouver des solutions d’urgence, faciliter le quotidien durant le confinement, etc. Les entreprises et leurs dirigeants ont montré le pouvoir qu’ils pouvaient exercer sur la société et leur rôle primordial pour l’intérêt collectif. Autrement dit, la crise a permis aux entreprises d’être acceptées en tant qu’acteurs légitimes pour le bien commun. Désormais, il n’est plus question de faire machine arrière : les collaborateurs en quête de sens attendent de leur entreprise qu’elle s’engage et développe des pratiques sociales et environnementales plus responsables.

 

 

> Retour aux articles Conseils

retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer