Covid-19 : quels changements après la crise pour les entreprises ?

La crise sanitaire n’a pas fini de faire parler d’elle. Au cœur de toutes les discussions, à la une des journaux, la covid-19 a bel et bien bouleversé la donne, y compris au sein des entreprises. Ces dernières doivent s’adapter, repenser leur croissance à long terme. Après la crise, quels sont les véritables changements qui s’imposent aux dirigeants d’entreprises ? On vous répond.

Intégrer de nouvelles procédures

Le contexte de crise sanitaire a bouleversé les méthodes employées au sein des entreprises, obligeant les dirigeants à adapter leur fonctionnement global.

  • Le recours au télétravail

Alors que les grèves en fin d’année 2019 avaient enclenché le mouvement de la mise en place du télétravail, la covid-19 l’a poursuivi et surtout massivement accéléré. D’après le ministère du Travail, le nombre de télétravailleurs a explosé, avoisinant les huit millions. Après la crise, les organisations auparavant frileuses n’auront plus aucune raison de refuser le travail à distance aux salariés qui en feront la demande. Fin mars, une enquête du cabinet Gartner réalisée auprès de 300 directeurs financiers indique que la moitié d’entre eux comptent laisser au minimum 10 % de leurs collaborateurs continuer à travailler à distance après la crise. Au-delà de l’amélioration de la qualité de vie professionnelle pour les salariés, la pandémie a démontré à quel point le télétravail pouvait aussi accroître, ou en tout cas maintenir le même niveau de productivité, notamment chez les cadres. Selon une étude du cabinet de recrutement indépendant Taste sur les cadres, 69 % des salariés ayant répondu pensent être restés aussi productifs qu’avant la crise. Quant aux dirigeants, 71 % d’entre eux font confiance à leurs équipes en matière de productivité.

  • Le virage numérique

Ce n’est plus à démontrer, après la crise, le numérique s’impose comme une évidence au sein des entreprises. Afin de maintenir le lien, les plateformes de visioconférence ou encore les réseaux sociaux ont rythmé le quotidien des travailleurs pendant le confinement. L’application Zoom, qui propose de la vidéoconférence en ligne à plusieurs, a comptabilisé plus de 200 millions d’utilisateurs par jour, contre à peine 10 millions juste avant l’arrivée de la covid-19. Les dirigeants doivent donc s’adapter aux nouveaux moyens d’interactions en ligne et mettre à disposition de nouveaux outils. Digitalisation et accélération du virage numérique sont devenus les maîtres mots de l’après covid-19 pour assurer la viabilité des entreprises.

 

Manager différemment

Mettre en place de nouvelles procédures va de pair avec de nouvelles méthodes de management. Les relations internes ont été bouleversées avec la distance, nécessitant davantage de communication, d’empathie et de solidarité. Quelques points clés pour vous guider en sortie de crise :

  • prendre un moment pour clarifier à nouveau les rôles et les objectifs de chacun, afin de favoriser l’engagement ;
  • maintenir le lien de confiance qui s’est établi pendant la période de confinement, entre le manager et ses collaborateurs mais aussi à l’externe, avec les clients ;
  • rester à l’écoute des collaborateurs comme en temps de crise, avec un maximum d’authenticité, de personnalisation et de transparence.

En d’autres termes, l’après-pandémie impose davantage d’humanité dans les modes de management. La distance a finalement créé de nouveaux rapports qu’il est impératif de conserver pour optimiser l’efficacité des équipes.

Penser sa croissance à long terme

Les dirigeants doivent se pencher sur le futur, envisager la continuité différemment après la crise. C’est le moment de faire preuve d’agilité et de résilience. Il s’agit, finalement, de tout mettre en œuvre pour rebondir, résister au choc provoqué par la crise et pourquoi pas en ressortir plus fort.

 

Il est en effet possible de tirer profit de la crise sanitaire en s’en servant comme d’un tremplin pour faire évoluer son business model sur le long terme. L’occasion de faire le point sur les services à développer ou sur les activités à privilégier, par exemple. Anticiper les futures crises est également un nouvel objectif à intégrer, pourquoi pas en organisant un séminaire de « fin de confinement », afin de battre le fer tant qu’il est chaud ? De quoi créer un retour d’expérience en sollicitant les avis de toute l’équipe. Quelles sont les outils qui ont bien fonctionné ? Ceux qui ont été moins utiles ? Quels sont les points à améliorer ? Les questions à se poser pour mieux envisager la suite ne manquent pas.

 

 

> Retour aux articles Conseils

retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer