Comment lutter contre la solitude du chef d'entreprise ?

Un chef d’entreprise dirige son établissement sur de nombreux fronts. Pour cela, il est notamment amené à interagir avec ses clients, ses fournisseurs, ses équipes et ses collaborateurs. Malgré tout, nombre de dirigeants sont confrontés à l’isolement et à la solitude. Comment cela s’explique-t-il ? Quelles conséquences la solitude du dirigeant a-t-elle sur l’entreprise, et comment y remédier ? Toutes les clés pour comprendre ce phénomène, qui n’est pas anecdotique.

Solitude du dirigeant : d’où vient-elle ?

D’après une étude de la Bpifrance Le Lab de 2016, 45 % des dirigeants se sentent seuls et isolés, soit près d’un dirigeant sur deux. Plusieurs éléments permettent d’expliquer la solitude du dirigeant.

Le chef d’entreprise par définition occupe un poste unique dans l’organisation. Il est sur tous les fronts ou presque, et il est le seul à porter autant de responsabilités sur les épaules. Ce statut particulier s’accompagne naturellement d’une pression importante au quotidien et d’une accumulation de difficultés à gérer à plus ou moins long terme. Il arrive aussi que le dirigeant soit réticent à partager ses problèmes avec d’autres membres de l’entreprise, souvent par peur d’être vu comme étant incompétent ou « pas à la hauteur » – ou tout simplement parce qu’il est le seul à faire face à ces obstacles et ne peut donc être compris par le reste de l’équipe. Dès lors, un sentiment de solitude s’installe et peut causer bien des dégâts si rien n’est fait pour l’enrayer, ou le modérer.

Quelles conséquences pour le chef d’entreprise ?

Confronté à l’isolement et à la solitude, le chef d’entreprise peut éprouver des difficultés qui auront des conséquences bien souvent néfastes pour l’entreprise elle-même. Un dirigeant seul peut avoir des difficultés à :

  • agir en leader et à prendre des décisions importantes ;
  • prendre du recul ;
  • garder une vue claire sur le marché dans lequel l’entreprise évolue ;
  • rester objectif quant au potentiel de l’entreprise.

 

L’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle est également affecté, et le chef d’entreprise risque un burn-out. Par ailleurs, le comportement du dirigeant isolé influe aussi sur la motivation de ses équipes. À terme, cette solitude du dirigeant et toutes les conséquences qui en découlent ont un impact certain sur les résultats de l’entreprise.

 

Vaincre la solitude du dirigeant grâce à cinq conseils

Pour rompre avec la solitude du dirigeant, il faut savoir être proactif et profiter des solutions disponibles.

 

  • S’entourer d’autres chefs d’entreprise dans la même situation

Si vos collaborateurs dans l’entreprise et votre famille ne peuvent pas comprendre votre solitude en tant que dirigeant, vous pouvez profiter de rendez-vous de réseautage pour côtoyer d’autres entrepreneurs confrontés à ce même isolement. Échanger avec un professionnel qui fait face aux mêmes problématiques que vous permet de prendre du recul sur votre situation. En bonus, vous pouvez vous lier d’amitié avec d’autres entrepreneurs, et pourquoi pas envisager une collaboration ?

 

  • Admettre sa vulnérabilité

Un entrepreneur n’est pas infaillible. Vous non plus. Bien que votre statut vous place au-dessus du reste des équipes, vous pouvez faire des erreurs. Les nier ou les éviter en essayant de les résoudre seul vous entraîne automatiquement vers la solitude, alors qu’admettre votre vulnérabilité et demander de l’aide vous en écarte.

 

  • Continuer à se former

Chef d’entreprise n’est pas un statut facile. Il faut savoir être tous les fronts pour garantir le bon équilibre de votre structure. Or, si vous connaissez beaucoup de choses, vous pouvez aussi buter sur certains éléments. Pour consolider vos connaissances ou pour en acquérir de nouvelles, vous pouvez continuer à vous former tout au long de votre carrière.

 

  • Déconnecter de l’entreprise

Pour rompre avec cette solitude de l’entrepreneur, si vous laissiez l’entreprise derrière vous le temps d’une activité personnelle ? Apprentissage d’une langue étrangère, d’un instrument de musique ou sport : choisissez une activité qui vous change les idées et qui vous fait évoluer par la même occasion. L’apprentissage, quel qu’il soit, accentue la concentration qui peut vous faire défaut lorsque vous êtes surmené. Vous aurez donc les idées plus claires.

 

  • Se faire accompagner par un professionnel

Si les conseils précédents ne sont pas suffisants pour gérer votre solitude en tant qu’entrepreneur, sachez qu’il existe des cabinets de coaching spécialement conçus accompagner les dirigeants. Ces professionnels sont neutres et déconnectés de votre quotidien d’entrepreneur. Vous aurez sans doute moins de mal à évoquer vos faiblesses et vos difficultés avec un coach de dirigeant plutôt qu’avec un pair ou des collègues. À l’issue de ces sessions de coaching, des solutions et des stratégies à mettre en place peuvent émerger pour faciliter votre quotidien.

 

 

> Retour aux articles Conseils

retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer