Comment prévenir les risques psychosociaux liés à la Covid-19 ?

Prévenir les risques psychosociaux est une nécessité pour les employeurs alors que de nombreux salariés ont repris le chemin du travail. Mais la crise sanitaire due à la Covid-19 est loin d’être terminée. Malgré les mesures d’hygiène et la distanciation sociale imposées, le risque d’infection persiste et suscite interrogations et inquiétude pour les salariés. Alors, comment prévenir les risques psychosociaux liés à la Covid-19 ?

Informer sur les mesures sanitaires

Éviter la propagation de la Covid-19 est primordial, c’est la raison pour laquelle la distanciation physique est imposée et les gestes barrières mis en place. Les mesures sont nombreuses et il est donc nécessaire que l’employeur prenne le temps d’en informer les salariés afin d’expliquer quelles mesures d’hygiène et de sécurité sont instaurées. Cette communication permettra de rassurer les collaborateurs d’une part, mais aussi de leur montrer que l’employeur a conscience des conséquences que ces mesures sanitaires peuvent avoir sur l’organisation du travail et, à terme, sur la productivité.

 

Être transparent sur la situation de l’entreprise

La crise sanitaire a fortement impacté l’économie, la consommation, et donc la santé financière des entreprises. Il est logique que les salariés se posent des questions sur la pérennité de l’entreprise et de leur emploi. Afin d’éviter le stress et ainsi de prévenir les risques psychosociaux, il est important de procéder à une clarification de la situation.

Une bonne communication nécessite d’informer ses collaborateurs à l’aide d’éléments factuels tels que des chiffres. Qui sont les clients qui renouvellent ou ne renouvellent pas ? Quel est l’état des commandes ? La crise du coronavirus a-t-elle eu un impact sur l’organisation et les procédures ? Il est recommandé d’être le plus transparent et exhaustif possible afin de chasser le doute et le sentiment d’insécurité qui peuvent favoriser l’apparition des risques psychosociaux.

Prendre le temps de faire le point avec les salariés

La situation que nous avons vécue pendant les deux mois de confinement a été inédite, inattendue et anxiogène pour chacun. Professionnellement, de nouvelles pratiques et de nouvelles modalités d’organisation ont dû être mises en place à la hâte. Au retour des salariés en entreprise, beaucoup de choses ont changé, c’est pourquoi il est important de faire le point, de dresser un bilan et de ne surtout pas faire comme si de rien n’était.

Ce débriefing permettra de s’écouter pour savoir comment chacun a vécu cette période inédite et appréhende ce retour au travail, mais aussi de tirer des enseignements de la révision en urgence de l’organisation du travail. Ces échanges permettront de valoriser les efforts déployés par les collaborateurs et de souligner leur engagement, leur adaptabilité et leur autonomie. C’est aussi l’occasion d’observer les méthodes qui ont été mises en place et pourquoi pas de les reconduire si ces dernières se sont avérées plus efficaces ou plus fluides que les précédentes.

 

Apaiser les tensions

La crise sanitaire a contraint les entreprises à adapter l’organisation du travail brusquement. Certains salariés ont pu « bénéficier » du télétravail, alors que d’autres ont été contraints de venir sur leur lieu de travail et de s’exposer malgré les risques sanitaires, et d’autres encore ont connu du chômage. La crise de la Covid-19 a créé des inégalités qui peuvent être à l’origine de tensions, d’incompréhension, voire de jalousie par rapport à la situation des autres salariés.

Les personnes stigmatisées dans l’entreprise peuvent être victimes de harcèlement moral, qui fait partie des violences internes inscrites dans la liste des risques psychosociaux. Pour éviter les tensions et prévenir ces risques, employeurs, ressources humaines et managers ont un rôle clé à jouer. Ils pourront rappeler que l’entreprise a dû s’organiser dans l’urgence, qu’un grand nombre de décisions lui ont été imposées, que personne n’a choisi cette crise sanitaire et que les situations mises en place, bien qu’elles puissent sembler injustes ou inégales, ne visaient à favoriser personne.

 

Être raisonnable et adapter la charge de travail

À la suite de la crise sanitaire, la tentation est forte de relancer l’activité à plein régime pour rattraper le temps perdu, mais il faut penser à tout prix à éviter la surcharge de travail. En télétravail, ou sur le terrain, la crise sanitaire a demandé des efforts qui se répercutent sur la santé mentale et physique des salariés.

Les salariés de retour sur leur lieu de travail ne reviennent pas reposés, car ils n’étaient pas en congés. Certains doivent également assumer des contraintes familiales supplémentaires avec des enfants qu’il est difficile de faire garder, par exemple. Même si la crise de la Covid-19 a eu un impact très négatif et que le désir de relancer l’activité est fort, il ne faut pas prolonger le surcroît de travail dans le temps pour préserver ses salariés.

 

 

> Retour aux articles Conseils

retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer